L'établissement

 

Brigitte Pradin, nommée directrice du Centre universtaire Champollion

Brigitte Pradin, nommée directrice du Centre universtaire Champollion

Sur proposition du Conseil d’Administration, Brigitte Pradin a été nommée directrice du Centre universitaire J-F. Champollion par arrêté ministériel en date du 29 décembre 2014.

Brigitte Pradin succède ainsi à Hervé Pingaud à la direction du CUFR pour un mandat de trois ans. 

Son  parcours

Brigitte PRADIN, 58 ans, a débuté sa carrière d’enseignant-chercheur à l’INSA de Toulouse. Depuis 1985, elle est en poste à l’Université Paul Sabatier, au sein de l’Institut Universitaire de Technologie, où elle est professeur d’université depuis 2001. Elle a été Vice-Présidente du Conseil des Etudes et de la Vie Universitaire de cette université de 2002 à 2006. Ses recherches, effectuées au sein du Laboratoire d’Analyse et d’Architecture des Systèmes (LAAS-CNRS), lui ont permis de soutenir une thèse de Doctorat (1979) puis une Habilitation à diriger des recherches (2000) portant sur la modélisation et la vérification des systèmes distribués. Depuis 2011, elle était Chargée de Mission « Réseau des Sites » auprès de la Présidence de l’Université Fédérale Toulouse Midi-Pyrénées pour les sites universitaires de proximité. Elle a participé (2003-2012) à plusieurs commissions nationales d’expertise pour l’enseignement supérieur et a été élue en 2011 au Conseil National de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche (CNESER).

Ses projets pour Champollion

Les projets de Brigitte Pradin pour Champollion visent à conforter l’offre de formation, renforcer l’activité de recherche et poursuivre la structuration de l’établissement afin de conforter sa place au sein de l’espace régional d’enseignement supérieur et de recherche qui se développe désormais dans le cadre de l’Université Fédérale de Toulouse Midi-Pyrénées (COMUE).

Fort de ses résultats en termes de réussite en Licence et Licence Professionnelle, le Centre universitaire Champollion doit permettre d'accueillir le nombre croissant de bacheliers attendu dans les prochaines années, développer la formation par l'alternance et de nouveaux cursus complets de Master. Le nouveau cadre de coopération -3/+3 permettra d'intensifier encore les relations avec les lycées et les autres établissements d'enseignement supérieur afin de faciliter l'orientation et l'accès à l'enseignement supérieur de nouveaux publics.

Les activités de recherche, développées en partenariat avec de nombreux laboratoires de Midi-Pyrénées, doivent permettre de mieux valoriser les activités de recherche pluridisciplinaires conduites en lien avec le tissu socio-économique de ses trois principaux campus (Abi, Castres et Rodez). Il s'agit aussi de valoriser les thèses, contrats de recherche ou colloques soutenus par l'établissement.

Les projets de rénovation des campus au sein du prochain CPER 2015-2020, la préparation du contrat 2016-2020 avec l'Etat et la mise en place des nouvelles instances de l'Université Fédérale Toulouse Midi-Pyrénées doivent permettre la reconnaissance des atouts constitutifs de Champollion : pluridisciplinarité, proximité, ouverture et coopérations multiples.

Télécharger le communiqué de presse