Actualités

 

Soutenance de thèse de Jean-Yves Mazzitelli

Date : 
16 Mars 2017, 09h00 - 12h00
Campus : 
Soutenance de thèse de Jean-Yves Mazzitelli

Evaluation de la toxicité de molécules médicamenteuses par une étude des réponses comportementales, physiologiques et transcriptomiques d'un mollusque dulçaquicole (Radix balthica) et d'un plathelminthe (Schmidtea polychroa)

Directeurs de thèse : Florence Geret et Elsa Bonnafé
Financement de la thèse :
Région Occitanie Pyrénées Méditerranée et INU Champollion
Ecole doctorale :
TESC
Laboratoire de rattachement :
GEODE (Université Jean-Jaurès, Toulouse)
Equipe d'accueil : BTSB (INU Champollion, Albi)

Résumé :

Les médicaments sont fréquemment retrouvés dans les effluents de STEP relargués dans l'environnement aquatique. Dans le but de prévenir et de mieux comprendre les impacts des médicaments sur les écosystèmes aquatiques, il semble pertinent d'évaluer les perturbations comportementales, physiologiques et transcriptomiques des psychotropes sur les organismes aquatiques. Dans ce contexte, l'objectif de cette étude a été d'évaluer les perturbations induites par 4 psychotropes (oxazépam, carbamazépine, cyamémazine et sertraline) chez deux organismes, Radix balthica et Schmidtea polychroa. Pour ce faire, des embryons de Radix au stade trochophore et des planaires adultes ont été exposés à chaque psychotrope (du µg/L jusqu'à 100 µg/L). Il en ressort que les psychotropes allongent la durée du développement embryonnaire du Radix et perturbent le déplacement, la reproduction et la digestion, mais pas la régénération de la planaire. D'un point de vue transcriptomique, nous avons réalisé le séquençage du transcriptome en conditions différentielles chez le Radix. Ainsi, nous avons obtenu d'une part les séquences du transcriptome et d'autre part, après analyse en différentiel, 144 contigs différentiellement exprimés par l'oxazépam parmi lesquels 94 ont été vérifiés en RT-qPCR chez des Radix exposés à chaque psychotrope. Il ressort de cette analyse que les psychotropes impactent principalement la voie de signalisation Notch, mais aussi les voies de biosynthèse des polyamines et des catécholamines. Les psychotropes modulent aussi l'expression de gènes codant des protéines de la Matrice Extra Cellulaire (MEC), comme la Matriline ou encore la Dentine sialophosphoprotéine. Chez la planaire, nous avons analysé l'expression de 87 gènes impliqués dans différentes fonctions. Il ressort de cette étude que les 4 psychotropes modulent l'expression de nombreux gènes impliqués dans la mobilité ciliaire et musculaire et dans les systèmes nerveux, reproducteur, excréteur et digestif.

Agenda

«  
  »
L M M J V S D
 
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
 
 
Ajouter au calendrier

Catégorie