Morgane Lebreton

Evaluation des effets transgénérationnels de psychotropes, seuls ou en mélanges, sur des organismes aquatiques par des approches protéogénomiques et macroscopiques couplées

Doctorante de l’UT3 (2017-2020)
Ecole doctorale :
SEVAB
Equipe : BTSB
Directeur :
F. Géret
Codirecteur : E. Bonnafé

Ma thèse

En France, les psycholeptiques (anxiolytiques, antiépileptiques…) représentent la deuxième classe de médicaments les plus vendus en 2013. Ces molécules sont peu dégradées au niveau des stations d’épuration françaises et se retrouvent dans le milieu aquatique, vis-à-vis duquel elles peuvent présenter une toxicité. L’objectif de ma thèse est d’évaluer les effets de ces psychotropes sur un gastéropode d’eau douce, Radix balthica et sur sa descendance. Pour cela, j’étudierai l’impact sur la reproduction, le développement et le système nerveux, aussi bien aux niveaux macroscopique que génétique.