Licence Mathématiques

Présentation

Licence
Mathématiques
Sciences, Technologie, Santé
Albi
6 semestres
180
Bac + 3
Formation initiale
Formation continue
Validation des Acquis de l'Expérience

Objectifs

La licence de mathématiques a pour principal objectif de former des étudiants aptes à poursuivre avec succès des études en master de mathématiques ou en école d'ingénieurs. Elle n'a un seul parcours-type, qui se décline en trois orientations :

  • L'orientation centrée mathématiques a pour but, en assurant une solide formation de base en mathématiques de permettre l'intégration de la très grande majorité des masters à dominante mathématique, que leur objectif soit de former des chercheurs, des enseignants ou des professionnels de l'industrie ou du secteur tertiaire.
  • L'orientation informatique a pour but, en associant à une formation de base en mathématiques un travail poussé sur la programmation avancée, de permettre l'intégration de la très grande majorité des masters de mathématiques appliquées où cet aspect programmation est valorisé, et aussi des masters de formation d'enseignants du second degré (en visant l'option informatique du CAPES de mathématiques).
  • L'orientation Vers le Professorat des Ecole (VPE), commune à de nombreuses mentions de licence du campus d'Albi, est plus particulièrement tournée vers la poursuite d'études en direction de masters de formation d'enseignants du premier degré.

Double licence Mathématiques et Informatique

Partenariats

Des conventions signées entre l'Institut Champollion et certaines CPGE du territoire fluidifient les passage de CPGE en licence de mathématiques,
Dans le cadre du continuum Bac-3/Bac+3, la licence de mathématiques se joint aux licences PC/EEA dans une action avec des Lycées du Tarn et de l'Aveyron.
Une charte de bonnes pratiques a été signée avec l'Université de Limoges pour admission de nos diplômés de L3 dans leur master de cryptographie CRYPTIS.

Articulation avec la recherche

La formation est adossée à l'Institut de Mathématiques de Toulouse.

Admission

Conditions d'accès

  • Baccalauréat
  • Diplôme d'Accès aux Etudes Universitaires
  • CPGE (sur sélection ou par convention avec les lycées) ; les étudiants inscrits en CPGE qui pour des raisons d'adaptation, de format d'études,... souhaitent interrompre en cours ou en fin d'année leur cycle préparatoire peuvent intégrer la Licence de mathématiques à chacun des semestres de la première ou de la deuxième année de licence. Ils peuvent également intégrer une L3
  • Avec procédure de VES pour des entrées directes en L2 ou en L3 de provenances variées (DUT, BTS, reprises d'études, étudiants étrangers, etc.).

Publics visés

Bacheliers S principalement (toutes spécialités), ES ponctuellement,
Ex-élèves de CPGE, et tous autres profils permettant des chances correctes de réussite.

Inscription

Pour des informations spécifiques sur les procédures inscription (variables en fonction de votre situation) :

Formation continue

L’accès à cette formation est également possible si vous êtes en activité professionnelle, en recherche d’emploi ou si vous avez interrompu vos études initiales depuis plus d’un an. Vous relevez alors du statut de stagiaire de la formation continue pour vos études.
Vous pouvez aussi accéder à cette formation par les différents dispositifs de validation des acquis (VAE, VES, etc).
Pour toutes ces situations, il convient de contacter le Service de Formation Continue.

Et après ?

Secteurs d'activités et types d'emplois accessibles

L'objectif d'une licence de mathématiques n'est pas une professionnalisation immédiate, mais plutôt la préparation à des poursuites d'études dans lesquelles les capacités d'abstraction et de raisonnement théorique sont valorisées. Les secteurs d'activité et emplois que peuvent envisager les détenteurs d'une licence de mathématiques (après poursuite d'études dans des masters spécialisés) sont principalement :

  • la transmission du savoir, la diffusion des connaissances, la communication et l'animation scientifiques, l'enseignement. Ce débouché est celui qui attire une majorité (absolue) de nos étudiant-e-s tant l'enseignement secondaire (CAPES et CAFEP et Agrégation) que primaire (Professeur des Ecoles);
  • La recherche fondamentale ou appliquée. La recherche en mathématiques est le plus souvent le fait d'élèves d'écoles normales supérieures ou d'écoles d'ingénieurs (ou tout au moins de CPGE) que d'étudiants de licence, nous avons cependant deux, et bientôt quatre (au moins) de nos ancien-ne-s étudiant-e-s docteur-e-s en mathématiques;
  • L'ingénierie mathématique (numérique et/ou statistique) dans l'industrie ou dans des sociétés de services ou bureaux d'études. Nous avons quelques ancien-ne-s étudiant-e-s ayant poursuivi dans cette voie, (parfois après un premier échec en direction de l'enseignement secondaire);
  • Les secteurs dans lesquels les mathématiques ont un rôle important et où des licencié-e-s es mathématiques peuvent espérer trouver des emplois correspondant à leurs compétences sont nombreux : télécommunications, météorologie, automatique, imagerie, cryptographie, aérospatial, banques, assurance, sondages, gestion des risques, finance, médecine, marketing. Les étudiant-e-s n'ont pas toujours conscience de toutes ces possibilités, nous nous efforçons de les en informer pendant leur cursus (via les UE de projet professionnel entre autres).

Poursuite d'études

  • La licence de mathématiques donne accès à tous les Masters dont les mathématiques sont la discipline principale, en particulier les masters de mathématiques fondamentales, de mathématiques appliquées, et de mathématiques pour l'enseignement secondaire de l'Université Paul Sabatier, mais pas seulement : certain-es étudiant-e-s poursuivent par exempel leurs études en master de cryptographie-sécurité informatique, d'autres dans des masters moins spécifiques dans d'autres universités françaises.
  • Elle donne également accès à tous les Masters mention enseignement, éducation et formation. Elle prépare l'intégration de ces masters via son orientation Vers le Professorat des Ecoles, qui contient des unités d'enseignement spécifiques (24 ECTS au total), élaborées en relation avec l'ESPE locale et s'adaptant à l'évolution du métier et des concours de l'enseignement.
  • D'autres Masters sont accessibles avec une licence de mathématiques, mais de manière plus confidentielle et au cas par cas.
  • Il existe d'autres possibilités de poursuites d'études après une deuxième année de licence de mathématiques : on peut passer en troisième année de licence de mécanique (à l'Université Paul Sabatier, ou ailleurs), ou dans le parcours Statistiques et Informatique Décisionnelle de la licence d'informatique de l'Université Paul Sabatier (qui est une reformulation d'un ex-IUP), ou dans le magistère d'économètre-statisticien cohabilité entre l'Université Paul Sabatier et l'Université des Sciences Sociales de Toulouse.
  • Il est également possible après la deuxième ou après la troisième année de licence de mathématiques d'intégrer une école d'ingénieurs ou une école de commerce sur dossier ou sur concours spécifique. Il est aussi possible de continuer en licence professionnelle.

Contact

Alain Berthomieu, maître de conférences
alain.berthomieu@univ-jfc.fr

Karine Fourès (pour les L1)
05 63 48 17 10
karine.foures@univ-jfc.fr

Stéphane Fernandez (pour les L2 L3)
05 63 48 17 09
stephane.fernandez@univ-jfc.fr