Champollion fête la science !

Recherche

A l'occasion de la fête de la science 2018, du lundi 8 au vendredi 19 octobre, l'INU Champollion propose au grand public ainsi qu'aux scolaires de venir (re)découvrir la science autrement !

Champollion propose cette année un temps de rencontre avec ses enseignants-chercheurs. Il s'agira d'échanger avec eux sur leurs thématiques de recherche pluridisciplinaires à l'image de la Recherche dans notre établissement.

Au programme :

Les Cafés-Science

Ces Cafés-Science seront suivis d'un moment convivial d'échanges avec le public autour d'un verre.

  • Café-Science #1 : mardi 2 octobre - 17h00
    "Devenir de médicaments en eau douce : quels impacts sur la faune aquatique ?"

Animé par Alice Saunier, post-doctorante en écotoxicologie aquatique
Campus d'Albi : bâtiment multimédia - auditorium 1 Michel Cohou

Dans un contexte de croissance démographique et de changement climatique, la diminution de nos ressources en eau accessibles et leur qualité constitue un enjeu considérable. Malgré des progrès incontestables au cours des dernières décennies dans le traitement des eaux usées (domestiques et industrielles), nos eaux de surface restent contaminées par un grand nombre de substances produites par l’activité humaine et issues des stations d’épuration. Comment ces micropolluants dits "émergents", principalement composés de résidus médicamenteux, constituent-ils un risque pour l’environnement ?

  • Café-Science #2 : mardi 9 octobre - 17h00
    "Et si c'était à refaire ? De l'histoire contrefactuelle à l'uchronie ?"

Animé par Mathieu Grenet, maître de conférences en histoire
Campus d'Albi : bâtiment multimédia - auditorium 1 Michel Cohou

Pascal affirmait :"Si le nez de Cléopâtre eût été plus court, toute la face du monde aurait changé". Michel Sardou chantait "Si les Ricains n'étaient pas là, nous serions tous en Germanie". Et Petit Gibus de se plaindre : "Si j'aurais su j'aurais pas venu".
Derrière toutes ces affirmations, une même idée : celle de futurs non advenus et pourtant possibles, déjà en germe dans notre présent et néanmoins jamais éclos. A ceux dont l'obsession est de réécrire le présent à la sauce des "vérités alternatives", on répondra que l'étude des possibles est bien plus inventive, édifiante et drôle à la fois. Entre chaînes de causalité, place de imagination et usages politiques de l'histoire, nous testerons ensemble nos certitudes et nos "vérités" dans ce joyeux exercice d'iconoclasme historique.

  • Café-Science #3 [Café-géo labellisé fête de la science] : mercredi 10 octobre - 18h30
    "La mondialisation des pauvres, loin de Wall Street et de Davos ?"

La mondialisation ne se résume pas au succès de quelques multinationales et à la richesse d’une minorité de nantis. Les acteurs les plus engagés dans la mondialisation demeurent discrets, souvent invisibles. Depuis une trentaine d’années, les routes de l’échange transnational ont connu de profondes mutations. Elles relient aujourd’hui la Chine, l’atelier du monde, à un « marché des pauvres » fort de quatre milliards de consommateurs, en Algérie, au Nigeria ou en Côte d’Ivoire.
Pour apercevoir ces nouvelles « Routes de la Soie », il faut se détacher d’une vision occidentalo-centrée et déplacer le regard vers des espaces jugés marginaux, où s’inventent des pratiques globales qui bouleversent l’économie du monde.
On découvre alors une « autre mondialisation », vue d’en bas, du point de vue des acteurs qui la font.

Animé par Olivier Pliez, directeur de recherche CNRS, LISST, Toulouse
Bar "Les Cordeliers", 10 avenue du Général de Gaulle, 81000 Albi [plan]

  • Café-Science #4 : mardi 16 octobre - 17h00
    "La déconstruction européenne ? Brexit et montée des nationalismes en Europe"

Lors du référendum du 23 juin 2016 sur l’appartenance du Royaume-Uni à l’Union européenne, plus de la moitié des Britanniques a choisi de quitter l’UE, avec une participation massive à ce scrutin, contrairement aux sondages qui prévoyaient une victoire des partisans du maintien. Les conséquences de ce choix sont énormes. Quarante-trois ans après son intégration au sein de la Communauté européenne, le R-U et les institutions européennes préparent donc activement le Brexit qui sera effectif au 31 mars 2019 et cherchent à fixer les modalités de nouveaux accords entre ce pays et l’UE.
Ce résultat est-il vraiment si surprenant ? Est-il la marque d’une singularité britannique et d’un pays jamais complètement intégré à l’UE depuis 1973 ou, au contraire, la manifestation d’une montée plus générale des nationalismes et de l’euroscepticisme en Europe ?
Nous chercherons, par une analyse géographique et géopolitique, à répondre à cette question.

Animé par Thibault Courcelle, maître de conférence en géographie
Campus d'Albi : bâtiment multimédia - auditorium 1 Michel Cohou


L'atelier-démonstration

  • Atelier-démonstration : mercredi 17 octobre
    "Quand le docteur Knock s'invite au XXIe siècle. Bienvenue à Saint Maurice sur Tarn"

Animé par Hervé Pingaud, professeur des universités en énergétique et génie des procédés
Campus de Castres : école d'ingénieurs ISIS, rue Firmin Oulès, 81100 Castres

Ouvert à tous et gratuit
Sur inscription : Pr. Hervé Pingaud / 05 67 53 00 22 / chl@univ-jfc.fr
Scolaires (08h00-12h30) / grand public (14h00-17h00)

Depuis le malade imaginaire en passant par le docteur Schweitzer, la médecine a pris une place importante dans la littérature. Parmi les œuvres célèbres, le héros de Jules Romain « le docteur Knock », incroyablement interprété à l’écran par Louis Jouvet, tient une place de choix. Ce docteur hors du commun apte de manière subtile la quintessence des rapports entre santé, information et pouvoir, et s’arroge le pouvoir sur un village, St Maurice, par la seule puissance de son discours scientifique. L’école d’ingénieurs de la santé connecté - ISIS vous propose de redécouvrir cette œuvre de Jules Romain par une visite contemporaine, le temps d’une immersion au sein du Connected Health Lab (CHL) de l’école ISIS.
Ce laboratoire se consacre en effet à l’étude des pratiques et des usages des technologies du numérique dans le monde de la santé. Il interroge sur la place et le rôle des praticiens de santé et des patients dans une médecine du futur où la technologie numérique tiendra une place importante. Un atelier permettra de découvrir les recherches de pointe dans ce domaine et illustrera comment certains géants de l’informatique, comme Google, imaginent contribuer par leur solution à la santé de l’Homme dans le futur. Des démonstrations de technologies mûres, en cours de déploiement, autour de la notion de parcours des patients, compléteront l’atelier « Bizarre, bizarre, j’ai dit bizarre ? Comme c’est bizarre. »

Comme chaque année, l'INU Champollion ouvre les portes de ses laboratoires de recherche aux écoles primaires, collèges et lycées. Présentation du métier d'enseignant-chercheur et des travaux de recherche dans différents domaines par les équipes de recherche de Champollion (Diagnostic des Plasmas Hors Equilibre - DPHE / Sciences de la Cognition, Technologie et Ergonomie - SCoTE / Biochimie et Toxicologie des Substances Bioactives - BTSB).

Sur inscription - com@univ-jfc.fr

Une autre nouveauté, des ateliers scientifiques ludiques préparés et animés par les étudiants du département Sciences et Technologies (ST) dans le cadre de l'unité d'enseignement "valorisation de la filière scientifique" de Champollion.
Ils proposeront au jeune public de participer à des expérimentations en direct pour découvrir la science en s'amusant !

Thématiques abordées : Combien de bonbons "Schtroumpfs" peut-on manger par jour ? Y a t-il du mercure dans nos ampoules ?...

Sur inscription - com@univ-jfc.fr

Atelier conférence : lundi 8 octobre - 14h00
"Du silicium vers le diamant : l'évolution de l'électronique pour la conversion de l'énergie"

L'électronique de puissance est au coeur de nombreuses applications, partout où il est nécessaire de modifier la forme de l'énergie électrique (véhicules électriques, éolienne, photovoltaïque, avions plus électriques etc.). Aujourd'hui les limites des puces en silicium sont atteintes et l'avenir est au Nitrure de Gallium, au Carbure de Silicium et au diamant. Dans ce contexte, l'exposé présentera l'évolution de l'électricité et de ses applications au cours du temps jusqu'aux solutions envisagées dans les laboratoires de recherche pour intégrer ces futurs composants.

Animé par Lionel Laudebat enseignant chercheur en génie électrique à l'INUC - Chercheur associé au LAPLACE
Campus d'Albi : bâtiment multimédia – auditorium 1 Michel Cohou